La formation des professionnels

Cette formation est le fruit de plusieurs années de pratique auprès de personnes victimes de violence conjugale (principalement des femmes).

Elle se veut la plus complète possible, incluant les aspects relationnels, psychologiques et juridiques :

  • Compréhension du phénomène de la violence conjugale (statistiques, éléments de sociologie, cycle de la violence…)
  • Éléments de psychologie de la victime, de l’auteur et des enfants témoins
  • Méthodologie d’écoute et de repérage des situations de violence  (écoute centrée sur la personne)
  • Les réponses à apporter  : apprendre à évaluer l’urgence d’une situation, savoir donner les informations nécessaires et orienter
  • Connaître les aspects juridiques de la violence conjugale : procédure civile (ordonnance de protection, divorce, séparation…) et pénale (plainte, main courante, procès pénal…) et surtout comprendre les les interactions entre les différentes procédures
  • Posture de l’accompagnant, secret professionnel et la question des signalements
  • Contribuer au processus de reconstruction des personnes victimes de violence conjugale

 

Sur le plan méthodologique, mon approche est pragmatique et concrète plus que théorique. En effet, ma volonté est d’aider les professionnels à répondre de façon efficace aux personnes victimes. Cette formation a pour point de départ les besoins des victimes et la capacité des professionnels à y répondre chacun selon sa fonction. La formation est basée sur une alternance d’apports théoriques, de travail sur des situations rencontrées, des exercices pratiques et des jeux de rôles.

Il s’agit d’apprendre à répondre à des interrogations du type : que faire lorsqu’une personne veut quitter le domicile conjugal? Que risque-t-elle? Doit-on conseiller de déposer plainte? Comment se passe la relation avec les enfants après la séparation? Que faire si la victime n’a nulle part où aller?…

Ces interrogations sont essentielles et méritent toute notre attention de professionnel car ce sont précisément ces questions que se posent les victimes.

Il s’agit de développer une posture aidante et d’être des professionnels sur lesquels les personnes victimes pourront s’appuyer pour mettre des mots sur leur vécu et trouver de l’aide.

 

 

Je suis à votre disposition pour plus d’informations :